top of page
  • Photo du rédacteurLiane L

Pain Nordique.


Et si on essayait de manger moins de gluten ?

Encore une qui cède à la mode du « sans gluten » me direz vous ? Oui bon, j'ai toujours été une fashion victim ( plus fashion que victim tout de même ) mais là n'est pas le propos. Pour le coup, ce n'est pas une question de tendance mais de santé. Je vous épargne la tirade sur le gluten d'aujourd'hui qui n'a rien à voir avec le gluten du bon vieux temps d'avant. Il faut juste savoir que de nos jours, le gluten ressemble plus à du chewing-gum et que le chewing-gum, cela ne s'avale pas. Donc, on fait attention!

Si vous n'êtes ni intolérant, ni allergique, vous n'avez, à priori, aucune raison de ne pas manger de gluten. Sauf que en diminuant un peu, vous sentirez que vos intestins vous diront merci. Pas de sensation de lourdeur, pas de ballonnements après un plat de pâtes sans gluten. Bref, une digestion facilitée, ce n'est que du plus !


Et comment fait-on pour le pain ?

Il existe pleins de pains sans gluten. Cependant, préférez les pains frais aux pains vendus sous emballage. Souvent, le "sans gluten" est remplacé par des produits pas très recommandables. Beaucoup de sucre sous diverses formes, des épaississants aux noms

imprononçables et impossible à caser au scrabble (hydroxypropylméthylcellulose), des additifs et jusqu'à parfois 18 ingrédients différents composent certains de ces pains. Je ne le dirai jamais assez mais prenez le temps de lire la liste des ingrédients des produits que vous mettez dans votre caddy.


 

J'ai donc voulu faire l'expèrience délicieuse de fabriquer mon pain au levain.

Petite parenthèse pour tenter d'expliquer l'effet magique du « faire son pain maison ».

Lorsque vous décidez de faire la cuisine et de vous lancer dans une nouvelle recette, le moment venu de goûter la dite recette et de constater qu'elle est réussie est un moment agréable ou l'on se dit : « super, c'est réussi ! La prochaine fois, j'essaierai avec tel ou tel ingrédient ou je changerai ceci ou cela. » Bref, on relativise sur la difficulté à cuisiner de bons petits plats, et l'on se dit que ce n'est pas si compliqué finalement tout en étant fiers de notre réalisation.

Mais, lorsque vous vous attaquez au pain, vous touchez au sacré. Vous chouchoutez votre levain, vous le sentez, vérifiez la température ambiante afin que les bonnes bactéries se développent dans de bonnes conditions. Lors de la préparation, il vous faut de la patience, et encore de la patience, y revenir, laisser la pâte se reposer puis revenir la travailler. Et enfin, la cuisson.


Le moment est venu. Vous le sortez du four. Il est superbe !!!

A ce moment précis, une métamorphose s'opère. Vous êtes Jésus !!! vous avez réussi l'impossible, l'impensable, le miracle, le divin.

Vous le prenez en photo et le postez sur tous les réseaux sociaux. Et devinez quoi ? Vous êtes la star du moment. Les retombées sont immédiates . "Whaouu", "génial", "il a l'air super bon", "quel patience". Ou encore "j'en veux un .Vous êtes sur le point d'ouvrir une boulangerie. VOUS AVEZ FAIT DU PAIN !!

Et moi devant mon four, en découvrant mon pain, j'ai senti que le monde était à mes pieds. Rien ne pouvait plus m' arriver. J'étais sauvée. Je savais faire le pain !




 


Sauf que maintenant, si je veux arrêter le gluten ou le réduire, ce bon vieux pain au levain qui avait fait de moi cette femme accomplie n'est plus le seul qui doit être mangé. Il faut me réinventer. Trouver une autre alternative sans y perdre une once de plaisir et de goût.

C'est là que le pain nordique intervient. Un pain de viking. Un pain de guerrière. Je deviens Lagertha.


Pas de levure, pas de levain, pas de farine …

mais beaucoup de graines, et surtout très, très simple à réaliser.

Les ingrédients :


70 g de graines de Tournesol

70 g de graines de Courges

70 g de graines de Lin

60 g de noisettes

2 c à s de graines de Chia

3 c à s de psyllium blond

150 g de flocons de sarrasin

une pincée de sel

10 figues séchées que vous allez réhydrater pendant 5 minutes avec de l'eau tiède.

2 c à s de miel

3 c à s d'huile d'olive ou de coco ou de ghee

350 ml d'eau

1ère étape: Si vous le pouvez: broyez, écrasez ou moulez ( du verbe moudre) les graines de lin. Elles seront ainsi bien plus assimilables et vous bénéficierez de toutes leurs qualités nutritives pour le transit, l'apport en oméga 3, le cholestérol etc.

ceci dit , commencer par mélanger le sec.

2ème étape:

Rajouter le "pas sec "

Laisser reposer 2 heures puis mettre la préparation dans un plat à cake avec du papier sulfurisé

Appuyez bien pour que la préparation soit dense dans le plat.

Faites préchauffer le four à 175°

3ème étape :

au four pendant 20 minutes puis on démoule et à nouveau au four pendant 40 minutes

4ème étape:

De la patience .....

NON ! ne le coupez pas tant qu'il est chaud sinon il s'effrite.

On le laisse refroidir.


Dégustez.

Idéal en collation mais aussi avec du Roquefort (ma petite faiblesse).












46 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page